Les qualifications OPQF / OPQC

 

Les qualifications attestent de la capacité de l’entreprise à réaliser des prestations de qualité dans le ou les domaines de sa qualification.

La qualification permet à un organisme de formation :

 

  • de faire reconnaitre son professionnalisme et ainsi attester de son savoir faire, de ses compétences, de sa pérennité financière auprès de ses clients et prospects
  • de disposer d’un avantage concurrentiel sur le marché
  • de valider et de mettre en relief ses domaines de compétence sur le marché
  • d'appartenir au réseau des qualifiés
  • d'engager son équipe dans une démarche de progrès permanent

 

La qualification OPQCM ou OPQF est unique, les compétences et le savoir faire du postulant vont être appréciés par les "gens du métier" et non pas par un auditeur en dehors de la profession, elle ne connaît donc pas de concurrence mais peut être évidemment complémentaire avec d’autres démarches qualité.

Une qualification OPQCM ou OPQF est attribuée à un organisme de formation ou un cabinet de conseil :

  • à l’issue d’une démarche volontaire
  • par un organisme indépendant, accrédité par le Cofrac
  • selon un processus rigoureux, tierce partie, c'est-à-dire avec le concours des représentants des prestataires, des clients et d’institutionnels
  • sous le contrôle des pouvoirs publics (protocoles avec les Ministères du Travail et de l’Industrie)

La délivrance des qualifications OPQCM / OPQF répond aux exigences de la Norme Afnor NF X 50-091, relatives aux organismes de qualification d'entreprises.

La mission de l'OPQF est de délivrer aux organismes de formation un certificat de qualification professionnelle, en reconnaissance de leur professionnalisme. Il est fondé sur les critères suivants :

 

  • le respect de la règlementation
  • l'adéquation des compétences et des moyens techniques et humains aux actions de formation
  • la satisfaction des clients
  • la pérennité financière

le respect du code de déontologie, du code de conduite professionnelle et du règlement intérieur

Pourquoi choisir un cabinet de conseil ou un organisme de formation qualifié 

Les qualifications OPQCM / OPQF attestent qu’un organisme de formation ou un  cabinet de conseil possède les capacités de réaliser et / ou a déjà réalisé à la satisfaction des clients, les prestations dans les domaines pour lesquels il est qualifié.

La concordance des critères prioritaires de sélection des acheteurs (relation de confiance, domaines de compétences, expérience du formateur / consultant, références, santé financière …) avec les critères de reconnaissance du professionnalisme (éthique, compétence des formateurs / consultants, satisfaction des clients, adéquation des prestataires aux domaines de compétences, pérennité financière) rassure l'acheteur dans le choix de son prestataire.

La qualification permet d’établir une relation de confiance client / prestataire.

La spécificité des qualifications OPQCM et OPQF provient de l’instruction par les pairs, experts dans leurs domaines, et du regard collégial porté par une instance tripartite garante de l’impartialité du fonctionnement de l’organisme de qualification. Elles sont les seules existantes dans leurs champs d'intervention en France. Pour l’acheteur, c’est la certitude que la structure qualifiée s’est engagée dans une démarche de qualité et a tout mis en œuvre pour répondre aux critères de la qualification.

La qualification OPQF, la loi du 5 mars sur la formation professionnelle et la qualité

Elément de preuve de la qualité de la formation 

Deux articles sur la qualité ont été introduits dans la loi du 5 mars sur la formation professionnelle :

Article 8

Le titre Ier du livre III de la sixième partie du code du travail est complété par un chapitre VI ainsi rédigé : Chapitre VI : Qualité des actions de la formation professionnelle continue

« Art. L. 6316-1. - Les organismes collecteurs paritaires agréés mentionnés à l’article L. 6332-1, les organismes paritaires agréés mentionnés à l’article L. 6333-1, l’État, les régions, Pôle emploi et l’institution mentionnée à l’article L. 5214-1 s’assurent, lorsqu’ils financent une action de formation professionnelle continue et sur la base de critères définis par décret en Conseil d’État, de la capacité du prestataire de formation mentionné à l’article L. 6351-1 à dispenser une formation de qualité. »

Article 11

Art. L.6332-1. modifié

Les organismes collecteurs paritaires agréés ont pour mission …

« 4° de s’assurer de la qualité des formations dispensées, notamment en luttant contre les dérives thérapeutiques et sectaires. »

Ils visent les financeurs, pouvoirs publics et les OPCA, qui doivent assurer cette mission.

Dans l’attente du décret en Conseil d’État définissant les critères de la capacité du prestataire de formation à dispenser une formation de qualité, il est à souligner l’existence de certifications « tierce partie » bien reconnues sur le territoire national par l’ensemble des acteurs : la qualification OPQF, les certifications sur la base des normes ISO et NF Services.

Critères, avez-vous dit ?

Ils ont été définis par l’Office Professionnel de Qualification des Organismes de Formation qui reconnait depuis 1994 le professionnalisme des organismes de formation.

S’appuyant sur la Norme NF X 50-091, sur la base de laquelle l’ISQ  est accrédité par le COFRAC, il délivre un certificat de qualification professionnelle dont les caractéristiques sont :

  • le respect du Droit de la formation,
  • la pérennité des moyens humains, matériels et financiers,
  • la capacité à concevoir, mettre en œuvre et évaluer des actions de formation dans des domaines identifiés,
  • la satisfaction des clients.

Les demandes sont instruites par des professionnels au cœur du métier de la formation avec rigueur et indépendance.

L’ISQ-OPQF réunit l’ensemble des acteurs compétents pour attribuer cette certification : l’intérêt général (DGEFP, universités …), les clients (OPCA, entreprises) et les prestataires (publics et privés).

Près de 550 organismes de formation représentant 900 centres sont titulaires du certificat de qualification professionnelle, gage d’une relation de confiance entre le client et son prestataire pour un chiffre d’affaires total de 2,1 Mds d’€, soit 16% du marché.

Puissent les Pouvoirs publics assurer par les décrets d’application une meilleure lisibilité de l’offre de formation et prendre en compte ce qui a déjà fait ses preuves.

Quant aux organismes de formation quels que soient les modes de financement et les modifications introduites par la nouvelle loi, ils continueront à relever les défis du maintien et du développement des compétences des personnes et de leur évaluation et à la faire reconnaître par des certifications tierce partie.

 

Claude NÉE

Président de la Commission d’instruction OPQF